Lexique / Vocabulaire Technique

Amplificateur : l’amplificateur sert à augmenter le niveau d’un signal électrique pour le transmettre vers les haut parleurs. L’amplificateur transforme un signal électrique et un signal acoustique. Sur une table de mixage, il y a deux moyens d’amplifier avant la sonorisation : au niveau du gain d’entrée et au niveau des faders (gain de sortie).

Buzz : sur scène quand vous entendez un parasite, un grésillement électrique, c’est très souvent parce que il y a des variateurs de lumière. Il faut demander à l’éclairagiste de mettre la lumière au maximum pour voir si le problème vient de là (avec la lumière au maximum, on n’a plus de buzz). Il faut également éviter les longs câbles asymétriques et les éloigner des sources de courant. Une solution est d’utiliser un boîtier qui va couper la masse.

Egalisation : l’égalisation (filtres) sert à équilibrer les fréquences. En général, sur la harpe acoustique on cherche à enlever un peu vers 250/300 Hz où il y a une résonance naturelle. Grâce aux 4 sorties séparées des grandes harpes électriques et les deux sorties des celtiques, on peut faire des égalisations différentes selon le registre.

Ligne symétrique : c’est une ligne avec 3 fils, le point chaud, le point froid et la masse. Elle peut transmettre 2 signaux (stéréo) ou un signal mono. Pour un signal mono, la liaison symétrique permet la réjection des parasites sur de longues distances (ex : prise XLR d’un micro ou jack stéréo)

Ligne asymétrique : c’est une ligne avec 2 fils, le point chaud et la masse. C’est celle que vous utilisez pour brancher la harpe sur votre ampli. Ce type de ligne doit être court (quelques mètres) car elle est sujette aux parasites. (ex : jack mono, cinch)

Microphone Dynamique : c’est un micro peu sensible, dédié à la prise de son de proximité. Il n’est pas adapté pour la prise de son. En revanche, on peut l’utiliser pour le chant. Ex : Shure SM 58

Microphone Statique : c’est un micro très sensible qu’on doit alimenter avec du 48V (alimentation phantôme)

Avantages : excellente restitution du timbre, adapté pour l’enregistrement en studio. Inconvénients : sur scène il peut générer des larsens, il va capter tous les autres instruments alentours.

Monophonique ou mono : on joue le son sur un seul canal. S’il y a deux enceintes, c’est la même chose à gauche et à droite. Quand vous branchez un instrument à un ampli, c’est du mono.

Niveau Ligne : C’est le niveau que délivre une platine CD ou vinyle timecode. Vous pouvez brancher un instrument dans l’entrée ligne d’une console de mixage. Le son de l’instrument sera un peu plus brillant, avec un peu moins de graves que dans une entrée instrument (HiZ).

Pré-amplification : On utilise un pré-ampli avant la table de mixage pour les micros piezzo-électriques. Le pré-ampli converti alors le niveau instrument à un niveau ligne, plus fort.

RCA ou Cinch : connectique asymétrique que vous trouvez sur les lecteur CD ou DVD (fiches rouges et noires)

Réverbération : la réverbération naturelle est une caractéristique acoustique de la pièce dans laquelle vous jouez. Elle dépend de la taille de la pièce et des matériaux utilisés… Sur scène on peut ajouter de la réverbération artificielle. par le biais d’effets externes. Trop de réverbération rend le son confus et flou.

Saturation : quand vous entendez une distorsion dans le son qui est non voulue, c’est sûrement parce que le gain d’entrée est trop fort.

Spectre audio : c’est l’ensemble des fréquences audibles (de 20 Hertz à 20000 Hertz). Il peut être divisé en basses, bas-mediums, mediums, haut-médiums et aigus. Lorsqu’on utilise un égaliseur, on modifie le spectre.

Stéréophonique ou stéréo : le son est joué sur deux canaux, gauche et droite. On peut passer d’une enceinte vers l’autre en utilisant le panoramique. Une prise de son stéréophonique de harpe acousitque se fait généralement avec un couple de microphones statiques. Sur les harpes celtiques électriques, la position « Stéréo » permet de séparer la harpe en deux registres (graves d’un côté, aigus de l’autre).

XLR : connectique symétrique ronde à trois broches que l’on trouve sur les micros.

SPEAKON : connectique le plus utilisée pour brancher des enceintes aux amplificateurs.

JACK : connecteur qui sert à brancher un instrument ou materiel audio. Il existe en deux versions, une mono (asymétrique) avec deux points, et une stéréo (symétrique) avec trois points.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s